Disparition d'une grande quantité de crevette de Matane - Sept-îles pointé du doigt!

La ville Matane accuse Sept-Îles de voler leurs crevettes.

La grogne était palpable hier matin au quai de l'usine de crevettes de Matane.

Au matin du 1er mai 2016, la réserve nationale canadienne de crevette de Matane fut découverte complètement vide. Des centaines de tonnes de délicieux crustacés entreposés avec soin se seraient volatilisées.

Sous le choque, l'individu responsable de veiller sur la montagne de crevettes matanaises témoigne: "Comment y'ont faites pour déplacer autant de crevettes sans m'réveiller?! C'est sûr c'est un coup de la Ville de Sept-Îles qui veulent voler nos belles crevettes bin manque pour dire que c'est les leurs ENCORE."

Suite à la découverte, la mairie de la Ville de Matane s'activait à inviter les journalistes à un point de presse dit "D'URGENCE".
Dans le communiqué transmis au journaliste du Désavantage présent, la ville stipule que "les enquêteurs de la Sûreté du Québec s'activent à relever les empreintes sur le lieu du crime. La Sûreté du Québec ne peut toutefois pas écarter la Ville de Sept-Îles comme suspect numéro 1. L'intérêt connu des Septiliens pour les crevettes de Matane est bien réel, et ce, depuis le jour où la première crevette fut pêchée à Matane.

Deux hommes auraient également été vu près des quais au cours de la nuit précédent le vole. Ils sont présentement recherché par la Sûreté. L'un est grand, l'autre gravement handicapé.

En attendant la fin de l'enquête, la Matanie devra prendre en patience son appétit pour ses délicieux crustacés roses. Le Désavantage recommande aux lecteurs de conserver une bonne alimentation en mangeant de bons gros bleuets de Matane entre temps.

Partagez avec vos amis!

Facebook icon
Twitter icon
Google icon
Del.icio.us icon
Digg icon
MySpace icon
Pinterest icon
Reddit icon
Yahoo! icon
e-mail icon

À lire aussi