"Je n'ai jamais intimidé ces culs terreux" déclare Jean D'Amour

Déterminé à prouver sa dominance, le ministre a fait une démonstration de sa nouvelle technique de kung fu spécialement conçue pour éloigner les maires récalcitrants.

Le ministre D'Amour se défend bien d'instaurer un climat de peur et d'intimidation auprès des maires de la région. "Ce n'est pas de ma faute si les gens qui ne votent pas libéral sont de purs crétins" a-t-il affirmé en menaçant notre journaliste de poursuites s'il publiait cette déclaration. "Je suis un vrai libéral, j'aide seulement mes amis, ceux qui me financent. Ceux qui disent qu'on est financé par le crime organisé se trompent royalement. C'est pas si organisé que ça" a-t-il poursuivi sans un brin de fierté.

Le ministre en a profité pour faire état de ses réussites. "Prenez le port de Rimouski, il devrait être rénové ou du moins peinturé, peut-être une pancarte neuve, ou tout simplement démoli, peut importe. Il va se passer quelque chose d'ici 2030, je ne sais pas quoi mais faites moi confiance". L'avenir de la région semble assuré avec un projet aussi précis dans l'air.

La soeur du ministre D'Amour, France, n'a pas voulu commenter la nouvelle de peur de représailles.

Partagez avec vos amis!

Facebook icon
Twitter icon
Google icon
Del.icio.us icon
Digg icon
MySpace icon
Pinterest icon
Reddit icon
Yahoo! icon
e-mail icon

À lire aussi