Le Carrefour Rimouski tiendra le premier congrès mondial des aînés.

Devant le manque de salles de congrès à Rimouski, le Carrefour accueillera le Congrès annuel du Club International des 50 ans et plus. Des commerces du centre d'achats ont déjà commencé à changer leurs habitudes afin de pallier à la demande de cette nouvelle clientèle exigente qu'on ne voit que très rarement dans l'aire restauration.

L’été 2015 sera un été de fête au Carrefour Rimouski alors que des milliers d’aînés se réuniront dans l’aire de restauration afin d’échanger leurs astuces. C’est pendant les avant-midis de juillet que les membres sélects du Club International des 50 ans et plus discuteront des enjeux politiques locaux, nationaux et internationaux, des nouvelles technologies de transport adapté ou du temps à venir en comparant avec leurs vieilles histoires.

Évidemment, quelques commerces du hall se préparent à une affluence monstre. C’est le cas du Restaurant Chez Alphonse qui a déjà commandé trois cent livres de smoked-meat haché. Le kiosque de Loto-Québec a aussi racheté les sièges et le distributeur de billet de priorité du bureau rimouskois de Service Canada, récemment déménagé à Thetford Mines, afin de permettre un maximum de confort à leurs fidèles adeptes de Guy Mongrain.

La direction du Carrefour croit qu’accueillir un événement du genre permettra au centre commercial d’aller chercher une nouvelle clientèle, comme l’indique la directrice du marketing, Jeanne Beaulieu : «Un happening comme celui-là va nous permettre de rajeunir nos clients et permettre que ça bouge davantage. On a même changé le poste de notre téléviseur dans l’aire resto. Fini les vieilles nouvelles de la semaine passée, on a mis ça à TVA. Nos nouveaux visiteurs pourront regarder Top Modèles dans le confort de notre mobilier de 1990».

Partagez avec vos amis!

Facebook icon
Twitter icon
Google icon
Del.icio.us icon
Digg icon
MySpace icon
Pinterest icon
Reddit icon
Yahoo! icon
e-mail icon

À lire aussi

La Guignolée des Médias: comment se déculpabiliser à rabais

Dans la tradition du gain d'efficacité maximal et de la recherche du coût marginal optimal, la guignolée des médias est de retour afin d'offrir à tous et chacun l'opportunité de se déculpabiliser à rabais en donnant 25 cents pour obtenir un papier ayant coûté 1$ à imprimer, devant le regard approbateur d'une célébrité de la machine médiatique.