Les Grandes Fêtes Telus demanderont un échantillon d'ADN pour valider les laisser-passer

Poussés à bout par l'échange de laissez-passer entre individus aux goûts différents, les organisateurs mettront les bouchées-doubles pour stopper ce trafic en demandant un échantillon d'ADN afin d'identifier les participants.

La nouvelle technologie développée par la firme rimouskoise Omnibus Technologies permettra aux organisateurs de minimiser leurs pertes en forçant les participants à s'identifier grâce à leur ADN. Il sera ainsi impossible aux amateurs du show d'Anonymus de prêter leurs laissez-passer pour la journée en famille avec Chantois le Clown avec leurs amis.

Les organisateurs espèrent ainsi mettre fin au marché noir de laissez-passer, qui aurait poussé un amateur de heavy-metal au bord du clownicide lors de l'édition 2014, alors que ce dernier aurait acheté sans le savoir un laissez-passer pour la journée familiale.

Partagez avec vos amis!

Facebook icon
Twitter icon
Google icon
Del.icio.us icon
Digg icon
MySpace icon
Pinterest icon
Reddit icon
Yahoo! icon
e-mail icon

À lire aussi