Il refuse de travailler tant que l'équité salariale ne sera pas accomplie

En s'abstenant de travailler, Hubert Gravel de Ste-Odile combat l'inégalité des sexes en réduisant l'écart salarial hommes-femmes.

Lucie Gravel, mariée depuis près de 6 ans, affirme avoir trouvé en son mari l'ultime allié de la cause féministe.

"C'est un des rares hommes qui réalise l'injustice d'aller travailler autant d'heures que moi pour recevoir un meilleur salaire à travail égal" affirme-t-elle. "Ce n'est pas qu'il ne pourrait pas retourner sur le marché du travail ou accepter une des offres d'emploi incessantes de notre entourage, mais il est absolument dévoué à la cause et incorruptible" s'exclame-t-elle, pleine d'admiration pour son homme.

L'épouse comblée s'estime chanceuse de pouvoir occuper deux emplois afin de vivre pleinement ses idéaux, et lorsqu'elle rentre à la maison épuisée pour faire le souper et le ménage, cette dernière s'avoue heureuse que son mari n'ait pas profité de l'occasion pour s'approprier les mérites des domaines d'expertise traditionnellement féminins pour y faire du "mansplaining".

Partagez avec vos amis!

Facebook icon
Twitter icon
Google icon
Del.icio.us icon
Digg icon
MySpace icon
Pinterest icon
Reddit icon
Yahoo! icon
e-mail icon

À lire aussi

La Guignolée des Médias: comment se déculpabiliser à rabais

Dans la tradition du gain d'efficacité maximal et de la recherche du coût marginal optimal, la guignolée des médias est de retour afin d'offrir à tous et chacun l'opportunité de se déculpabiliser à rabais en donnant 25 cents pour obtenir un papier ayant coûté 1$ à imprimer, devant le regard approbateur d'une célébrité de la machine médiatique.