Un boomer en crise de la quarantaine rejeté du Harley Bike Fest

Gérald Gingras de St-Marcellin devra faire le deuil de sa nouvelle image de motard après avoir appris que son Spyder n'était pas une moto, mais bien un symptôme flagrant de sa crise de la quarantaine.

Selon nos sources, l'homme dans la quarantaine aurait été rejeté des activités du Harley Bike Fest de Rimouski après s'y être présenté sur son Spyder tout neuf. M. Gingras, comptable de formation, aurait fait l'acquisition du véhicule suite à un long et douloureux divorce en guise de nouveau départ à la recherche d'une nouvelle image de soi.

Selon ce dernier, le véhicule l'aurait séduit lors d'une publicité durant "Des Kiwis et des Hommes" et lui aurait inspiré une transformation vers une image de motard, qui, au delà de toutes espérances, lui aurait permis de conquérir le coeur de plusieurs prétendantes du club de pétanque du coin.

Cependant, la réalité aurait frappé dur lors du Bike Fest, et ce dernier serait maintenant activement engagé à se faire percer les mamelons et à faire bleacher ses cheveux grisonnants afin de retrouver l'âme soeur, idéalement entre 20 et 25 ans avec bonnets D ou plus. Double-Ds un atout.

Avis aux intéressées!

Partagez avec vos amis!

Facebook icon
Twitter icon
Google icon
Del.icio.us icon
Digg icon
MySpace icon
Pinterest icon
Reddit icon
Yahoo! icon
e-mail icon

À lire aussi